Nouveaux réseaux : du manuel à l'automatique :

                Avant de vouloir perfectionner les centraux de communication, il faut tout d'abord améliorer les fils téléphoniques, qui faisaient beaucoup de bruit.

Comment transporter sur un fil la voix humaine par un procédé électrique ? La mise au point, par Thomas Doolittle, d’un fil de cuivre très solide permet de grands progrès. On adopte bientôt un circuit à deux fils, permettant une réduction du bruit et du brouillage. Dès les débuts de la télégraphie sans fil, on cherche à faire de la téléphonie sans fil. En 1915, des paroles intelligibles sont transmises sur des liaisons radioélectriques expérimentales. En 1927 s’ouvre la première connexion radiotéléphonique commerciale entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis, près de trente ans avant la correspondance par câble téléphonique. Au début des années 1930, des liaisons régulières fonctionnent entre l’Amérique du Nord et les grandes capitales européennes.

Comment trouver le moyen de garantir des communications rapides et de bonne qualité ?

                Le central téléphonique pose de nombreuses questions économiques : plus le nombre d’abonnés croît, plus le nombre de connexions possibles se multiplie. Les premières opérations de communications sont manuelles. Il faut construire des centraux de plus en plus complexes et de plus en plus performants. De leur côté, les usagers souhaitent pouvoir disposer de systèmes possédant plus de rapidité et de discrétion, qualités qui font souvent défaut aux charmantes demoiselles du téléphone. Mais est-il possible d’automatiser ces opérations ? Deux chercheurs américains proposent des procédés de communication automatique. Il s’agit encore de prototype et leur fonctionnement est limité à huit directions. Il faut attendre 1889 pour qu’Almon Strowger imagine un système de communication réellement efficace.

                En 1891, Strowger dépose un brevet. Les centraux automatiques, que l’on va bientôt appeler « autocommutateurs », vont enfin voir le jour. Le premier est inauguré aux Etats-Unis le 3 novembre 1892. En 1896 apparaît le premier cadran d’appel destiné à remplacer les boutons de commandes.


 
www.frnttrknvttr.be/Images/10_Centrale_telephonique.jpg
Sabotage d'un central téléphonique automatique durant la première guerre mondiale

L’introduction de l’automatique s’effectue lentement. Une série de perfectionnements aboutira au cours des années 1920-1930 à un système rotatif. Par ailleurs, en Suède, deux ingénieurs mettent au point le système crossbar qui s’imposera dans les années 1950-1960, avant de céder sa place à l’électronique.

Enquête

Comment avez-vous trouvé notre site ?

Très intéressant (170)

50%

Intéressant (48)

14%

Peu intéressant (122)

36%

Total des votes: 340